You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Mission humanitaire - Missions humanitaires générales, Pérou par Alison Billaut

Mission humanitaire en Pérou

Mission humanitaire en Pérou

Mission humanitaire en Pérou

Mission humanitaire en Pérou

Lors de mon départ j’avais 18 ans, et je venais d’obtenir mon baccalauréat. Tout au long de l’année, j’ai mis de l’argent de côté dans le but de partir en mission avec Projects Abroad. Il a été difficile de choisir vers quel pays m’orienter mais je savais que les projets humanitaires me correspondaient tout à fait. C’est ainsi que j’ai choisi de partir au Pérou. Mi-août, me voilà embarquée pour une aventure de 5 semaines, que je ne suis pas prête d’oublier.

Ma première semaine s’est déroulée dans la réserve de Taricaya, du côté de Puerto Maldonado. Une semaine dans cette réserve destinée à la réintroduction d’espèces protégées, une semaine pour découvrir la mission d’éco-volontariat, également proposée par Projects Abroad. Généralement les journées débutent par un petit déjeuner servi dans une salle commune, puis différents groupes sont constitués pour les activités de la matinée.

Activités diverses et parfois physiques. On va cueillir des fruits pour les animaux, on les prépare et on les leur donne, on construit des cages « grandeur nature » pour les singes, on prend soin des animaux, on cherche des œufs de tortue, on observe les oiseaux… Autant d’activités passionnantes, qui nous font prendre conscience de ce trésor qu’est la nature. Les membres du staff sont là pour nous guider et nous font nous rendre utile. Chacun a un savoir-faire particulier et nous le fait volontiers partager.

Puis pour moi il est temps de m’envoler à destination d’Urubamba, petite ville calme et accueillante au milieu des montagnes. Sur place, je fais la connaissance de Luzmilla et Alfredo qui seront mes parents d’accueil pour un mois, ainsi que de leur fils Francisco âgé à mon arrivé de 12 ans. Accueil très chaleureux, on sent chez eux une envie d’apprendre sur chacun de leurs « invités ». Ils me questionnent, me mettent tout de suite à l’aise, et notre relation au fil de ce mois passé chez eux nous rapprochera.

Premier lundi, premier jour de travail. Yessica, chargée de me guider, prend avec moi le bus jusqu’à Huayocari, ville dans laquelle se trouve mon école. Arrivée, puis découverte des lieux. L’école est perchée dans la montagne, et comprend deux petites salles de classe, et une salle pour le repas du midi. J’apprends très vite que ni l’une ni l’autre des maitresses ne parle anglais et il va donc falloir communiquer dans leur langue.

Les enfants sont agréables et il n’est pas si difficile de communiquer avec eux malgré leur âge (entre 3 et 5 ans). Une maman vient le matin pour préparer le repas de midi, les enfants, eux, commencent à arriver vers 8H30 puis finissent entre 13H00 et 14H00. Ma présence permet de proposer aux enfants des activités dont ils n’auraient pas l’habitude. Je les accompagne dans leur journée et ils rendent la mienne vivante. C’est en voyant leurs sourires toujours intacts que j’ai pu avancer et les aider.

Il est vrai que dans cette expérience il y a eu des moments plus difficiles que d’autres, mais au fond un mois d’investissement dans leur vie, dans leur classe, et dans leur pays n’est rien à l’échelle d’une vie. Je recommande vivement à ceux qui sont intéressés de se lancer et de donner ce qu’ils ont de meilleur en eux. On rentre chez soi avec un vide d’avoir quitté ces enfants, les professeurs et la famille d’accueil. Ce voyage, je l’ai pris comme un test, d’une part parce qu’il y a une immersion culturelle énorme du fait d’être en famille d’accueil, et d’autre part parce qu’il faut faire appel à une certaine débrouillardise aussi bien au niveau de la langue que dans l’accompagnement de tous ces enfants. Sans aucun doute une expérience que j’aimerais recommencer.

Alison Billaut

Retour à la liste des témoignages

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.