You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Chantiers jeunes bénévoles - Soccer, Ghana par Baptiste Pageot

Mission humanitaire, Népal par Shereen Berrahma Mission humanitaire, Népal par Shereen Berrahma Mission humanitaire, Népal par Shereen Berrahma Mission humanitaire, Népal par Shereen Berrahma Mission humanitaire, Népal par Shereen Berrahma Mission humanitaire, Népal par Shereen Berrahma Mission humanitaire, Népal par Shereen Berrahma

Après avoir passé mon baccalauréat, j’ai décidé de partir au Ghana dans un programme d’encadrement sportif pendant deux semaines. Du haut de mes 17 ans, partir dans un pays comme le Ghana est d’abord un projet excitant certes, mais compliqué à réaliser. Le programme de Projects Abroad m’a, de ce fait, permis de rassurer mes parents, d’abord septiques, puisqu’il apporte une garantie au niveau sécurité et permet d’organiser son voyage de la meilleure manière qui soit (planning détaillé, contact avec les responsables locaux, etc…).

Le départ après plusieurs mois de préparatifs fut un moment inoubliable, partagé entre l’excitation de découvrir un nouveau pays et l’appréhension d’un tel voyage. Dès mon arrivée, j’ai pu rencontrer mon inoubliable famille d’accueil et les autres volontaires attachés au même programme que moi, tous de nationalités différentes (américaine, anglaise et même japonaise). Ces premiers contacts m’ont permis de me rendre compte qu’il me restait pas mal de boulot quant à l’apprentissage de l’anglais. Rien qu’avec les autres volontaires, un véritable lien s’est créé dès le premier jour, et je continue d’ailleurs d’échanger régulièrement avec mes « dude ».

A partir du premier jour, nous avons commencé nos deux entrainements quotidiens de football au Dallas Texans Football Club. Notre rôle fut d’organiser des entrainements complets, que ce soit de l’échauffement à l’étirement des joueurs, sous la tutelle d’un responsable du club. Malgré des conditions primaires (le club ne possédait que 3 ballons pour la totalité de ces joueurs), nous avons su apprendre à nous adapter et à toujours essayer de donner le maximum de plaisir aux joueurs. D’ailleurs, à notre départ, le club disposait alors d’une vingtaine de ballons, de chasubles et de plots grâce à l’intervention de Projects Abroad. De plus, à notre départ de Accra, nous avons tous laissé des présents pour les joueurs, des maillots ou des vêtements, peut-être pas grand-chose pour nous mais un cadeau précieux pour eux. En parallèle, de nombreuses activités étaient organisées le soir ou le week-end end pour découvrir la culture locale et se rapprocher de chaque volontaire de Projects Abroad.

Mais ce qui m’a le plus touché reste le contact avec les Ghanéens. Dès mon arrivée, quoi que l’on en dise, j’ai senti que la population en général nous voyait plus comme des touristes arrogants, ce que l’on peut évidemment comprendre. A travers cela, il m’a fallu prendre sur moi et faire preuve de respect avec chaque habitant pour essayer de leur faire changer d’avis. Je reste convaincu que cela reste l’un des plus forts enseignements de ce voyage, celui de l’humilité.

Choisir de faire un voyage humanitaire est une décision importante et particulièrement contraignante d’un premier point de vue mais à l’arrivée, je suis sûr qu’aucun volontaire ne regrette ce choix tellement il lui a apporté, c’est l’expérience d’une vie alors lancez-vous !

Baptiste Pageot

Retour à la liste des témoignages

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.