You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Mission humanitaire - Missions humanitaires générales, Sénégal par Céline Chérouvrier

Mission humanitaire, Sénégal par Céline Chérouvrier Mission humanitaire, Sénégal par Céline Chérouvrier Mission humanitaire, Sénégal par Céline Chérouvrier Mission humanitaire, Sénégal par Céline Chérouvrier Mission humanitaire, Sénégal par Céline Chérouvrier Mission humanitaire, Sénégal par Céline Chérouvrier Mission humanitaire, Sénégal par Céline Chérouvrier

Aimant beaucoup voyager, j’avais décidé début 2010 de partir en voyage humanitaire pour un mois. Après accord de mon employeur pour me laisser regrouper toutes mes vacances, j’optais pour partir grâce à l’équipe Projects Abroad. J’ai choisi le Sénégal car ce n’est une destination trop lointaine et il n’y a pas la barrière de la langue car je suis très nulle en anglais. Projects Abroad m’a informé, donnée des conseils tout au long de la préparation de ma mission via internet.

Mon départ fut le 23 janvier 2011, arrivée le 24 dans la nuit à Dakar où Papis m’attendait. Petite nuit à l’auberge pour repartir le lendemain avec 2 autres volontaires. Dès le départ, le dépaysement vu complet tout au long du trajet, il y avait baobabs, marchands ambulants, cars rapides bondés, taxis 7 places… Arrivée dans la famille en début d’après midi, j’ai pu m’installer et découvrir la maison avec l’aide de Sylvie une française de passage dans la famille. J’étais la seule volontaire pendant les 15 premiers jours et ensuite Alexandra d’origine allemande est venue me rejoindre.

La famille d’accueil est composée de Cathy la maman, Mauro son mari et de 2 enfants Moustapha et Thesou. Aïda, la sœur de Cathy, vit aussi avec eux. J’ai aussi fait la connaissance d’Aram et Nafi qui nous cuisinaient des plats sénégalais délicieux. Les repas étaient très conviviaux, il y a toujours plein de monde autour du plat. Quelques coutumes à apprendre : manger par terre, pieds nus avec la main droite. Tout ceci vient très vite.

C’est une famille très accueillante, la porte est souvent ouverte pour accueillir la famille, les cousins, les amis… La ville de St Louis est très agréable. La maison était située sur l’île proche de toutes commodités, ceci m’a permis de voir des concerts à l’institut français, faire des photos des pirogues de toutes les couleurs, me promener sur la langue de Barbarie.

J’ai effectué ma mission dans 2 centres. Dans le premier, j’ai effectué des soins (plaies, galle, brûlures…), nettoyé des daaras, lieu de vie des enfants talibés, joué aux cartes, dessiné… Le vendredi après-midi avait lieu le goûter où se regroupaient environ 250 enfants. Après l’animation musicale, on distribuait aux enfants du pain avec du chocolat et un verre de lait. Tous les enfants étaient à la fête. Dans le deuxième centre, j’ai effectué des soins mais aussi aidé Delphine, une autre volontaire, à donner des cours de français aux grands talibés (15 à 20 ans). Ceci était un peu compliqué car ils n’avaient pas tous le même niveau mais à deux tout est plus facile et surtout les talibés étaient désireux d’apprendre.

Pour les soins, avoir quelques notions de base est un peu nécessaire mais il ne faut pas hésiter à demander à Ami, l’infirmière, pour des conseils. La mission n’était pas facile tous les jours mais de voir ces enfants sourire, s’aider entre eux, ça remonte le moral. Merci aux volontaires sénégalais de ces deux équipes pour leur soutien, leur connaissance car ils nous guidaient dans toutes nos missions.

Pendant les temps libres, j’ai pu visiter avec d’autres volontaires Touba, Le parc de Djoudj avec ces milliers de pélicans, le désert de Lompul. Avant mon retour, j’ai passé quelques jours à Dakar où j’ai pu aller à l’île de Gorée et au lac Rose.

Le retour en France fut assez bizarre, contente de revoir mes proches mais envie de repartir très vite. Ce voyage m’a donné confiance en moi, l’adaptation s’est fait très rapidement et on vit très bien avec peu de choses (ordi, portable…). J’ai été très heureuse d’avoir effectué cette mission. La vie à St Louis était si paisible mais hélas de retour en France le rythme à vitesse accélérée revient vite et c’est bien dommage.

Merci à toute l’équipe de Projects Abroad avec Moctar, Fina, Emma, Papis, aux 2 équipes des centres, à tous les membres de notre famille d’accueil. Ce voyage m’a aussi permis de rencontrer Delphine, une autre volontaire française (nous habitions dans le même département sans le savoir), Alexandra ma « coloc » avec qui j’ai beaucoup partagé, Sylvie, Samantha.

A vous, futurs volontaires, de prendre le relais.

Céline Chérouvrier

Retour à la liste des témoignages

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.