You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Mission humanitaire - Missions humanitaires générales, Afrique du Sud par Clément Pilchen

Afrique du Sud, mission humanitaire par Clément Pilchen

Afrique du Sud, mission humanitaire par Clément Pilchen

Afrique du Sud, mission humanitaire par Clément Pilchen

Afrique du Sud, mission humanitaire par Clément Pilchen

Afrique du Sud, mission humanitaire par Clément Pilchen

Afrique du Sud, mission humanitaire par Clément Pilchen

Cape Town, The Boulders et ses manchots, la Table Mountain, le Cape Point où les deux océans se rejoignent, les jardins botaniques de Kirstenbosch, la Robben Island… L’Afrique du Sud, un pays riche par son histoire, l’Apartheid encore récent, la Coupe du Monde de football, les images d’insécurité diffusées à la télévision… Qu’allait-il m’arriver ? A quoi m’attendre ? Est-ce dangereux pour un Européen ? Vais-je m’en sortir avec mon niveau en anglais loin d’être parfait ? Autant de questions et d’incertitudes qui se mélangent dans ma tête. Mes parents sont inquiets. Je me suis bien renseigné en lisant des guides de voyages ainsi qu’en consultant internet.

Finalement, entre doutes et excitation je m’en vais prendre mon avion et finit par arriver à l’aéroport du Cap, accompagné de ma chérie, pour effectuer une mission d’un mois suivi d’un petit voyage de 2 semaines dans le reste du pays. Arrivés chez notre famille d’accueil, nous commençons les présentations. Noel Elliot, le père de la famille ainsi que Lynn, sa femme, habitent dans une maison plutôt spacieuse avec leurs enfants Nicole et Cheslyn (20 et 18ans). Ils sont plutôt agréables et nous arrivons à discuter malgré la barrière de la langue. Chacun fait des efforts pour comprendre l’autre.

Il est l’heure d’aller se coucher, la journée dans l’avion a été longue et demain il y aura la présentation au bureau de Projects Abroad pour nous expliquer notamment notre mission.

Brrrrrrr… La nuit et le matin sont frais en juillet ici. Pas le temps de rester au lit, on vient nous chercher pour aller au bureau. Sur le chemin, nous avons droit à une explication du fonctionnement des transports en commun. Finalement, nous obtenons des informations sur notre mission. Ce sera à Hillwood Primary School, un taxi privé nous y amènera tous les matins. Vivement que ça commence !

Le premier week-end, notre famille d’accueil nous propose de nous faire visiter la péninsule du Cap. Nous avons ainsi pu voir des endroits touristiques et d’autres moins mais remplis d’anecdotes. En tout cas, les paysages sont magnifiques ! Du Misty Cliff (une falaise plongée dans la brume) jusqu’aux manchots de la plage Boulders.

Premier jour à la Primary School. Je me retrouve dans la classe de Ms Botha. Une quarantaine d’élèves qui ont pour la plupart 9 ans. Mon rôle ? Assister l’enseignante notamment en aidant les enfants à combler leurs lacunes. Les premiers contacts sont amusants. Mon accent français les fait beaucoup rigoler. Je leurs parle de la France, leur montre des photos… Ils sont très enthousiastes. Ils me demandent de leurs apprendre le français. Très vite, des liens se tissent avec mes élèves qui ne cessent d’être émerveillés par mes histoires.

Finissant mes journées en début d’après midi, je profite de mon temps libre pour visiter Cape Town avec ma chérie. Quelle surprise !! L’esprit Africain est présent partout : les gens viennent discuter avec nous, nous aident à trouver notre chemin, nous accompagnent… C’est ainsi qu’une jeune fille à qui nous demandions notre chemin est aller chercher sa voiture pour nous raccompagner ! Toutes mes sorties se dérouleront dans cette ambiance. Ces sorties sont d’autant plus agréables que rencontrer d’autres volontaires est courant.

Ce mois au Cap se passe très vite, et, vers la fin, je commence à avoir une boule au ventre. Comment, en si peu de temps, ai-je pu être à se point attaché à cette ville, ces habitants, cet esprit, ma famille d’accueil, mes élèves ? Ma famille d’accueil qui a tout fait pour moi, qui était là à toute heure en cas de problèmes, tous ces bons moments passés avec eux… Mes élèves… Dernier jour, a peine entré dans la classe, des larmes coulent de mes yeux. On me donne des lettres pour me remercier, on échange nos adresses… Il parait que Ms Botha a pleuré avant mon arrivé… Certains élèves se sont cotisés. Ils m’offrent 3 Rand (0,30€) « parce que l’avion c’est cher ». Comment ne pas craquer ? S’ensuivent les adieux, on se prend dans les bras, tout le monde pleure…

Demain matin, ce sera pareil avec Noel, Lynn, Nicole et Cheslyn…

Ce que je retiens de ce mois ? La sympathie des habitants du Cap, une vision moins matérielle (des enfants qui jouent avec une Playstation en papier, ça fait rêver…), des amis et des personnes que je n’oublierais jamais, une région magnifique… Cette aventure m’a marqué et marquera ma vie à tout jamais !

Suite à ce mois passé à Cape Town, je me dirige vers Johannesburg (Musée de l’Apartheid, Soweto, …), St Lucia (voir les hippopotames, les crocodiles et les baleines) et à la réserve de Hluhluwe (pour un safari à pied de plusieurs jours). Se déplacer en Afrique du Sud n’est pas difficile et partout où je vais, les gens sont accueillants et chaleureux.

Si Cape Town vous intrigue et que vous êtes tenté de vivre une expérience similaire, je serais heureux de répondre à vos questions (mail : c.pilchen@gmail.com).

Cette expérience m'a été grandement bénéfique d'un point de vue personnel et j'ai vraiment eu un coup de cœur pour le sud de l'Afrique, et pour la convivialité des Africains. Trois ans après, je me lance dans un projet un peu fou : traverser l'Afrique Australe, principalement à pieds. Suivez mon périple sur mon blog : http://4piedsenafrique.blogspot.fr/

Clément Pilchen

Retour à la liste des témoignages

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.