You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Mission humanitaire - Missions humanitaires générales, Togo par Elodie Morbois

Missions humanitaires, Togo par Elodie Morbois

Missions humanitaires, Togo par Elodie Morbois

Missions humanitaires, Togo par Elodie Morbois

Missions humanitaires, Togo par Elodie Morbois

Missions humanitaires, Togo par Elodie Morbois

Missions humanitaires, Togo par Elodie Morbois

Missions humanitaires, Togo par Elodie Morbois

Petit résumé d’un voyage inoubliable : je n’étais jamais partie en Afrique même si ce n’est pas l’envie qui me manquait. Durant trois ans j’ai attendu et enfin l’occasion s’est présentée pour mes 20 ans. Donc c’est parti pour les préparatifs, les (nombreux) vaccins, les appréhensions, les recherches sur ce pays… Grâce à Projects Abroad, j’ai pu prendre contact avec une autre française qui partait au Togo en même temps que moi, nous avons pu faire le voyage ensemble, c’est plus rassurant et plus sympa et en plus on s’est retrouvé dans la même famille : une nouvelle amitié est née !

Arrivée sur place, c’est le dépaysement que je cherchais. A 50 mètres de la piste d’atterrissage des petites maisons, des routes de terres… et non des grandes infrastructures et du béton de partout ! Tout de suite, j’ai su que j’allais me plaire. Sam, un membre de Projects Abroad est venu me chercher, m’a accompagné le lendemain pour m’expliquer ou je travaillais, m’acheter un portable… Je ne me suis pas retrouvée livré à moi-même. Projects Abroad m’a mis dans une famille géniale, avec trois filles de 16, 18 et 20 ans et en plus, il y avait trois autres volontaires ! J’ai pu ainsi améliorer mon anglais en le pratiquant avec eux. Moi qui aime être entourée, je ne pouvais pas mieux tomber.

Dès les premiers contacts avec les enfants de l’orphelinat, j’ai su que je les adorerais. Quoi de mieux que d’arriver le matin et les voir me courir dans les bras toujours souriants ! J’avoue que j’ai eu du mal à retenir les prénoms, ils se ressemblaient tous et avaient tous les même vêtements, ce qui ne me facilitait pas la tâche ! J’ai pu participer aux activités quotidiennes telles que le ménage, la lessive, la vaisselle mais j’ai aussi aidé à la préparation des repas et notamment essayé de faire du foufou (ignam pilé). Et bien, c’est très bon même si c’est super fatiguant !

J’avais amené de quoi dessiner, peindre, des ballons, des jeux… C’était toujours aussi drôle de les voir courir après les ballons, ou faire des bulles… J’ai appris les chansons qu’ils chantaient entre eux en éwé (même si je chantais pas mal de charabia), et je leur en ai appris quelques unes en français !

Le peu de week-ends que j’avais m’ont permis de visiter Lomé, mais aussi d’autres villes aux alentours. J’ai pu même partir au Ghana un week-end et voir les différences qu’il peut y avoir entre deux pays si proches, avec en premier la langue. Un dimanche, la famille m’a emmené a la messe, dont j’avais tant entendu parler ; tant de couleurs, de musique et de bonne humeur ! Rien à voir avec les messes françaises! Il a fallu s’habiller de façon traditionnelle, que de bons souvenirs et de rires ! Je suis partie un week-end faire une excursion en montagne. J’ai adoré me retrouver aux milieux de champs de bananiers, baobabs et petits villages de montagne. Que de la verdure à perte de vue, contrairement a Lomé. Du pur bonheur…

Je ne suis restée qu’un mois en Afrique mais je compte bien y retourner ! Ca été un séjour inoubliable, remplies de rencontres, de découvertes… Je me suis rendue compte à quel point les occidentaux peuvent être matérialistes et ne prennent plus le temps de vivre et de profiter de choses simples… Si j’ai une chose à dire : n’hésitez pas à partir ! Cela ne peut être qu’une magnifique expérience qui vous enrichira à tous points de vue !

Elodie da yawa (ou celle qui est né le jeudi) Morbois

Elodie Morbois

Retour à la liste des témoignages

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.