You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Enseignement - Enseignements généraux, Ghana par Emilien Gacogne

Enseignement, Ghana par Emilien Gacogne Enseignement, Ghana par Emilien Gacogne Enseignement, Ghana par Emilien Gacogne Enseignement, Ghana par Emilien Gacogne

Elève en école d'ingénieur, j'ai choisi d'effectuer mon premier stage à l'international afin d'engranger un maximum d'expérience, Après quelques recherches sur le net, je suis tombé sur le site de Projects Abroad qui proposait plusieurs destinations intéressantes, Mon choix s'est finalement tourné vers le Ghana pour diverses raisons.

Déjà, je recherchais un pays anglophone afin de progresser dans cette langue quasi universelle et d'acquérir de l'aisance à l'oral en anglais; aspect plus qu’utile pour mes études futures. La seconde raison était le continent africain, dépaysement total et donc idéal pour obtenir une plus grande capacité d'adaptation. Enfin, l'idée de partir en tant que volontaire en mission humanitaire me plaisait. En effet, il est de plus en plus rare que des personnes fassent la démarche de donner de leur personne et d'apporter leur aide bénévolement; admirant de telles gens, je voulais contribuer à une association pour participer à des projets qui leur ressemblent.

Ma « mission » au Ghana consistait à enseigner le Français dans une école privée et à faire partager mes connaissances de jeune européen si je puis dire, notamment en sciences où l'éducation ghanéenne accuse un léger retard, C'est ainsi que je me suis vu confier trois classes d'élèves, classés par niveau et non par âge, de 8 à 15 ans environ. La première semaine à l'école était assez impressionnante car tous les enfants de l'école avaient l'habitude de se rassembler le matin pour chanter et jouer du tam-tam à un volume assourdissant. Il fallait ensuite se présenter après les chants, en essayant de se faire comprendre de petits africains peu habitués à un fort accent français. Cependant, il en fallait bien plus pour décourager le jeune professeur que j'étais. Je me suis bien vite aperçu par la suite qu'il n'y avait aucun souci à se faire, tous les élèves étaient adorables et même les plus agités se révélaient finalement attachants. Pendant le mois et demi passé à enseigner, je me suis peu à peu rapproché des étudiants ainsi que des professeurs. Certains professeurs sont même devenus des amis et m'ont invité à voir leur famille.

En dehors de mon travail au Ghana, je vivais dans la maison d'une gentille ghanéenne, aux côtés de six autres volontaires Projects Abroad. C'est ainsi que j'ai pu faire la connaissance de jeunes de mon âge, de toutes origines (anglaise, canadienne, américaine, australienne…) et ayant le même désir de venir en aide à un pays en voie de développement. Je garde de ces personnes, ainsi que des autres volontaires hors cohabitation un excellent souvenir. Ils ont été les premiers à m'accueillir au Ghana et à me souhaiter la bienvenue. Tous les week-ends étaient l'occasion d'aller tous ensemble admirer les magnifiques sites touristiques du pays, tant pour visiter (Elmina à Cape Coast, les grottes près de Hohoe…) que pour s'amuser et se détendre (Ada Foah, Green Tortle, Kokrobite…). J'ai même obtenu l'autorisation de partir deux semaines avec quelques amis, que j'ai utilisé pour parcourir tout le Ghana (avec ses musées, son parc national, ses sanctuaires d'animaux), puis le Togo (pays bien plus francisé que le Ghana, mais pas moins exceptionnel).

De plus, mes horaires de travail, non excessifs, me permettaient, en plus des week-ends, de sortir quasiment tous les soirs avec mes amis volontaires; car malgré ce que l'on peut croire, la capitale ghanéenne Accra dispose de plusieurs très sympathiques bars, pubs, restaurants… En parlant d’Accra, celle-ci est probablement la plus agréable ville du Ghana, à la fois située au bord de la mer (et donc permettant de contempler un magnifique paysage) et disposant des plus grands centres commerciaux et magasins du pays (du fait de son statut de capitale). Pour ceux qui sont intéressés par cette ville, je leur conseille vivement les concerts reggae, tous les mercredis soir; même s'il y a d'autres bons évènements comme la salsa ou les fameux 'Drums Party' et quizz, organisés par Projects Abroad chaque semaine,

Pour conclure, je dirais que je ne regrette absolument pas mon séjour au Ghana, malgré les doutes que j'avais pu ressentir au moment de partir à l'inconnu. Cela restera une aventure, humaine et culturelle, que je n'oublierais pas de sitôt ! Chaque fois que j'y repense, elle m'évoque déjà des souvenirs forts et riches en émotions. Le Ghana est une destination que je pourrais très bien recommander à mes meilleurs amis. Lecteur, lectrice, si vous pensez à y aller, n'hésitez plus, lancez-vous!!

Take care and enjoy !! ;)

Emilien Gacogne

Retour à la liste des témoignages

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.