You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Archéologie - Projet d'Archéologie Inca, Pérou par Emmanuel Gianardi

Taricaya Cours d'anglais Carnaval Traditionnel Cusco Carnaval peruvien Premiere ruine visitee

Comment faire un résumé de cette riche expérience personnelle et humaine en peu de mots, je vais tenter de vous raconter en quelques mots les faits les plus marquants mais ils sont vraiment nombreux, je vais synthétiser : 3 mois inoubliables…

Banquier de profession depuis 8 ans, après un problème de santé grave en 2005 où j’ai failli perdre ma vie, j’ai décidé de vivre mes rêves à 100 % et de voyager pour découvrir une autre culture, un autre pays, pour y voir des couleurs, des paysages différents, des mentalités différentes. Bref un dépaysement. Mais voyager comme touriste ne m’intéressait pas vraiment, je cherchais à remercier la vie en donnant, en m’investissant dans l’humanitaire.

J’ai fouiné sur Internet et là, j’ai découvert Projects Abroad qui me donne l’accès à la réalisation de mes rêves : faire de l’archéologie. Un souhait qui m’animait depuis l’âge de 12 ans… Le cours de la vie m’a orienté sur d’autres études mais cette année j’avais la volonté d’écouter mon cœur et non plus la raison… J’ai pris un an de congés sabbatiques pour pouvoir réfléchir à une réorientation professionnelle et voyager.

Je me suis laissé guider par Projects Abroad et le 5 février, me voilà dans l’avion direction Lima une escale pour me rendre le lendemain à Cusco. Ha ! Cusco… Une ville extraordinaire vraiment !! A la vue de cette montagne des larmes ont coulé sur mon visage, un couple de Péruviens était assis à côté de moi, ils m’ont adressé la parole, je les ai contemplé en pleurant de bonheur. Oui mon rêve est à la portée de la main, j’y suis ça y est, j’y suis là. C’est magnifique ce paysage.

Ils m’ont expliqué qu’il fallait marcher doucement le premier jour car Cusco est à 3500 m d’altitude, ne pas forcer surtout pour ne pas manquer d’oxygène. Je leur ai expliqué pourquoi j’étais dans ce pays et ils m’ont remercié pour avoir fait 10 000 kms pour aider leur pays. Je prends alors conscience de la dimension de cette mission humanitaire.

Je suis accueilli à la descente de l’avion par Joge, un membre péruvien de l’organisation qui m’emmène visiter la ville de Cusco en taxi et boire un maté de coca. Nous faisons alors connaissance, je lui explique que je parle espagnol mais pas vraiment anglais, juste des notions scolaires mais insuffisantes pour tenir une conversation… Ben oui français quoi… C’est connu !! La barrière de la langue n’est pas grave car au bout d’une semaine j’ai pu parler avec tout le monde en anglais et ce n’était pas gagné… on apprend très vite ensemble.

Après avoir récupéré des volontaires, nous sommes partis tous ensemble en mini bus pour 4 h de route, mais quelle route… juste magnifique dans les hauteurs des montagnes péruviennes à 4100 m d’altitude, avec des couleurs passant du jaune au rouge par un vert fluorescent que seule la nature peut créer, la vue de la neige éternelle sur la montagne d’en face, le passage dans les cours d’eau, tout me laisse ébahi, oui vraiment ébahi…

Nous sommes arrivés à Hyuro, village très pauvre, mais où les gens sont exceptionnels. Je fais un rapide tour d’horizon avec Joge qui m’indique où sont les lieux pour téléphoner à la famille, Internet, chez Julio où l’on se détend et se réapprovisionne quotidiennement en boissons, cigarettes, chips, bonbons… bières cusquena… un petit tour pour goûter aux Picarones, délicieux beignets arrosés de miel, jus d’orange et d’un ingrédient tenu secret, des brochettes aussi chez meat lady est une visite obligatoire !!! Bref le bonheur gustatif.

Le bus d’Americo vient nous récupérer pour se rendre à notre lieu de vie en communauté à Establo et là, l’aventure humaine démarre. Venus de partout dans le monde, rassemblés autour d’une même cause, d’une même envie de découvrir ce fabuleux pays et sa culture, son histoire Inca très passionnante. Nous avons fait connaissance entre volontaires, quelle richesse et quels moments merveilleux vraiment.

Le matin au petit déjeuner nous avions la répartition des activités, elles sont très variées et différentes tous les jours : nous avons cultivé des avocats, des fruits de la passion, fait du compost, récolté du maïs, égrainé le maïs pour les animaux, donné des cours d’anglais dans les écoles aux alentours, ce fut une excellente expérience. Nous avons créé des tablettes de bois pour les maternelles qui permettent d’apprendre les couleurs et à compter aux enfants ; ce fut aussi une belle cause. Nous nous sommes occupés des ruines agricoles Incas dans les montagnes, défriché avec la machette, nous avons reçu des cours d’archéologie par notre archéologue John. Tout fut une très belle expérience dans une ambiance extraordinaire des volontaires et locaux.

Nous avons fêté carnaval (le vrai sens à mes yeux de carnaval). Rien n’est acquis au Pérou, si l’on veut quelque chose, nous l’obtenons à la sueur du front et nous fêtons l’événement. Nous avons fait un trou dans le terrain de foot, nous avons coupé un arbre, transporté l’arbre sur les épaules, nous avons décoré et replanté l’arbre dans le trou et des personnes du village ont été invitées à cet événement, nous avons dansé la Yunza autour de l’arbre et en couple à tour de rôle, nous avons coupé l’arbre à nouveau avec la hache. Une fois l’arbre tombé, nous avons mangé et dansé toute la nuit. C’est un moment magique de participer à cet évènement.

Le week-end suivant, j’ai été fêter carnaval à Cusco où le matin les danses ont lieu en habits traditionnels, c’est extraordinaire. J’ai rencontré sur les marches de la cathédrale un habitant qui m’a tout expliqué et indiqué les endroits à visiter. Les gens sont vraiment très accueillants. J’ai visité également le Machu Pichu lors de nos temps libre, gigantesque !! Mais également Ollantetambo, village intact inca et ses terrasses agricoles, les musés… j’ai pris une semaine de vacances entre volontaires à Arequipa, Mollendo au Pacifique, Mejia avec sa lagune et ses oiseaux et sa plage recouverte de crabes oranges qui disparaissent aussi vite sous le sable dès qu’on les voit, c’est indescriptible.

J’ai également eu la chance de partir sur une autre mission plus archéologique à Yucay, près d’Urubamba et de vivre chez l’habitant cette fois-ci. Magnifique expérience où l’on découvre la vie familiale là-bas. J’ai pu procéder au cours de deux semaines à des excavations avec une équipe de 6 archéologues péruviens et deux architectes espagnols, nous avons creusé pour rechercher un mur de terrasse inca, nous avons découvert de la céramique inca, nous avons procédé à des mesures, et creusé par tranche de 5 cm avec une petites pioche et le pinceau pour déterrer les trouvailles et ossements de lamas. Comment décrire la réalisation de mon rêve … C’est avec beaucoup d’émotions que j’en parle et plein d’images qui sont gravées en moi… Cette envie de creuser encore plus que ce qui m’était demandé !!!

Il s’agit d’un énorme projet sur 3 ans qui va permettre à ce village de développer le tourisme avec 5 parcours. La restauration du système d’irrigation inca va permettre d’irriguer les terrasses incas, les fouilles de 5 tombes vont être, je pense, très excitantes. J’aurai en tout cas la chance d’avoir été sur ce chantier et j’espère un jour revenir sur mes pas pour admirer à nouveau cette merveille. C’est une certitude.

Je ne peux que vous inviter à vivre vos rêves et venir dans ce pays. Vous y trouverez des gens extrêmement généreux, bons vivants, une culture fascinante et des visites à couper le souffle. Je suis revenu avec des images en tête, rencontré des amis, le cœur rempli d’émotions, des yeux pétillants et une fierté d’avoir accompli quelque chose.

Cette expérience a été pour moi une impulsion dans une nouvelle vie. Je quitte la banque pour devenir infirmier à l’âge de 36 ans et me lancer dans l’humanitaire différemment mais Projects Abroad a été un moteur pour moi je ne l’oublierai jamais. Je mets de coté l’archéologie qui me tient à cœur mais difficile de reprendre la fac pour plusieurs années à mon âge, bien que je sois jeune et qu il ne soit jamais trop tard pour apprendre. Mais le choix de m’investir pour des personnes a pris le dessus. Je vous souhaite de vous lancer dans cette aventure humaine très enrichissante, pour vous qui comme moi avez besoin de vous sentir impliqué et qui voulez voyager tout en donnant.

Projects Abroad vous donne la possibilité de toucher du doigt différents métiers sans expérience, j’ai rencontré des volontaires dans l’enseignement aussi à Urubamba, je suis parti une semaine en éco-volontariat à Taricaya prés de Puerto Maldonado, une aventure qui m’a permis de vivre une semaine dans la jungle amazonienne où j’étais en contact avec les animaux en liberté et en cage dans le centre de soin. Je leur ai donné à manger, j’ai fait des observations sur 3 canopées (5m au-dessus des marécages, 10 m et… 42 m au-dessus des arbres, oui, au-dessus des arbres et la tête dans les nuages) pour observer les oiseaux magnifiques et ces perroquets, qui forment une ligne de couleur dans le ciel lorsqu’ils volent.

Comment oublier cette aventure, des singes-araignées qui me montent sur le bras et sur la tête ? J’ai appris à écouter la nature et croyez-moi nous devons la respecter pour que nous puissions continuer à vivre et voir de belles choses. Bon voyage, on ne vit qu’une fois, alors allez au bout de vos envies c’est important. Nous avons toujours à apprendre dans la vie et donner c’est recevoir différemment.

Merci pour tout, je n’oublierai jamais cette aventure humaine qui permet de se développer personnellement tout en se rendant utile, d’apprendre l’anglais avec les volontaires et de perfectionner son espagnol avec les péruviens rencontrés. Merci sincèrement. Une grosse pensée pour Americo, Isa, frida et son mari, Sarah et Dan, Olan, Tim, John, Joge, Delsi et Yessica (équipe Projects Abroad Pérou)

Emmanuel Gianardi

Retour à la liste des témoignages

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.