You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Sports - Enseignant(e) d'education physique, Éthiopie par Marie-Elen Côté

Marie-Elen Côté

Marie-Elen Côté

Marie-Elen Côté

Marie-Elen Côté

Marie-Elen Côté

L’idée de partir en Éthiopie m’est venue à ma dernière année d’études au Baccalauréat en psychologie. Il serait un peu trop exhaustif d’exposer ici toute la réflexion qui m’a poussé à faire ce voyage, mais disons simplement que j’ai senti le besoin de me rééquilibrer en me plongeant dans une culture au sein de laquelle la vie sociale est primordiale. Étant à ma dernière année d’études au Baccalauréat, je n’avais pas les moyens financiers à investir sur un tel projet. Ainsi, j’ai sollicité mon entourage en effectuant une campagne de financement. En quelques mois, j’ai pu amasser les fonds nécessaires pour partir avec Projects Abroad.

Étant une grande sportive, je suis partie en Éthiopie pour faire de l’encadrement sportif auprès des jeunes étudiants dans une école primaire à Addis Abeba, la capitale du pays. Lorsque j’ai visité l’école pour la première fois, j’ai demandé à la responsable de mon projet quels étaient les plus grands besoins en termes de soutiens techniques. Parmi ces derniers, il y avait l’encadrement sportif et l’enseignement de l’anglais. J’ai donc décidé de modifier un peu mon projet pour combiner ces deux volets. Je ne regrette pas du tout mon choix car cela m’a permis de développer des liens très solides non seulement avec les enfants, mais également avec les enseignantes. Mon stage ne durait qu’un mois, mais le quitter a été assez émotif.

Parallèlement à mon implication au sein de l’école, j’ai également décidé de suivre des cours d’anglais. Ainsi, trois fois par semaine, je suivais des cours d’expression orale publique en anglais avec un professeur très réputé en Éthiopie. Cette expérience a été formatrice sur le plan académique et elle m’a également permis de créer des liens avec les autres élèves de ma classe. Pour mon évaluation finale, j’ai eu à produire un discours devant 45 Éthiopiens invités spécialement pour l’événement ainsi que deux juges invités. Ce défi ultime m’a d’ailleurs permis d’avoir des commentaires constructifs qui me permettront d’améliorer mes compétences en tant qu’oratrice.

Bien que mon horaire fût assez chargé avec mon implication à l’école mon cours d’anglais, j’ai également eu l’opportunité de m’entraîner avec des athlètes éthiopiens en course à pied. Weini, une des responsables de Projects Abroad en Éthiopie, m’a mise en contact avec son ami Legesse. Trois matins par semaine, je me levais aux aurores pour aller m’entraîner avec lui et son groupe d’entraînement. En tant que coureuse de niveau universitaire, cette expérience a été vraiment fantastique. De plus, non seulement Legesse était mon compagnon d’entraînement, mais il est également devenu un véritable ami. Il est une des personnes qui m’a le plus appris par rapport à la culture éthiopienne et il était très généreux de son temps pour me montrer les attraits de sa ville, Addis Abeba. Je suis d’ailleurs toujours en contact avec lui.

Les différentes activités énumérées précédemment occupaient généralement bien mon temps durant la semaine. Durant les fins de semaine, il était possible de faire des visites touristiques et de se joindre aux autres volontaires de Projects Abroad pour faire toutes sortes d’activités. Entre autre, une des activités qui a été organisée par les responsables de Projects Abroad en Éthiopie fût de peindre des fresques pour rendre un hôpital pour enfants plus attrayant. Les autres volontaires et moi avons accompagnés des jeunes adultes engagés dans leur communauté pour réaliser cette tâche colossale, ce qui fût vraiment marquant.

Ainsi, j’ai beaucoup décrit mes implications, mais je n’ai toujours pas parlé de ma famille d’accueil. Durant un mois, j’ai eu la chance de vivre avec une famille extraordinaire. Ma mère d’accueil est la propriétaire de l’école où je travaillais et mon père est avocat pour le gouvernement. Il va sans dire que ces derniers étaient très occupés et il en était de même pour les enfants qui étaient tous âgés de 20 ans et plus. Durant mon séjour, j’ai eu la chance de discuter longuement avec tous les membres de ma famille d’accueil et de développer de forts liens avec eux. Il est assez difficile d’exprimer le sentiment que j’ai développé mais je sais que j’ai maintenant une famille en Éthiopie.

En résumé, je suis plus que satisfaite de mon expérience. Je tiens à souligner la qualité du service offert par le personnel de Projects Abroad en Éthiopie. D’abord, ils étaient présents pour organiser toutes sortes d’activités. De plus, ayant décidé de rester en Éthiopie comme touriste suite à mon expérience de bénévolat, ces derniers n’ont pas hésité à me prodiguer un support technique. Au final, si j’avais la chance de vivre une opportunité pareille de nouveau, je n’hésiterais pas à plonger dans l’aventure.

Marie-Elen Côté

Retour à la liste des témoignages

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.