You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Mission humanitaire - Missions humanitaires générales, Bolivie par Marjorie Trudel

Mission humanitaire en Bolivie

Mon expérience avec Projects Abroad qui s’est déroulée à Cochabamba en Bolivie auprès des enfants handicapés du CATD s’est avérée très enrichissante. Au début, j’ai cru que je n’arriverais pas à relever ce défi pour plusieurs raisons. Premièrement, voir la façon dont les enfants sont traités par certains membres du personnel et leur manière de vivre en général est très troublant et brise le cœur. De plus, je n’avais aucune expérience avec des gens atteints d’handicaps mentaux, ce qui me donnait l’impression de ne pas savoir comment agir et comment les aider de la meilleure manière. Finalement, la barrière de la langue est un autre obstacle, et même si je me débrouillais assez bien en espagnol, certains enfants ne pouvaient pas parler et d’autres le faisaient de façon limitée, ce qui rendait la communication encore plus difficile.

Ce que j’ai réalisé, c’est que ce dont j’avais besoin était un temps d’adaptation tout simplement. Plus les jours en leur compagnie passaient, mieux je connaissais chaque enfant personnellement et plus je me sentais en mesure de leur donner ce que chacun avait besoin. Je me suis attachée à eux très rapidement, tout comme ils se sont attachés à moi et aux autres volontaires. Tout ce qu’ils demandent, c’est de se sentir aimés et importants et de s’amuser. Donc, en les divertissant avec différentes activités, en leur donnant beaucoup d’attention, d’affection et de renforcement positif pour leur donner confiance en eux, ils sont comblés.

Mission humanitaire en Bolivie

Ce que les enfants du CATD aimaient par-dessus tout était le bricolage. Donc, j’essayais d’arriver chaque jour avec du matériel et de nouvelles idées de bricolages, comme des cartes de St-Valentin qu’ils ont adoré faire ou leur main tracée et découpée dans un carton qu’ils pouvaient ensuite décorer. Une autre routine que j’ai commencée avec une autre volontaire était de leur brosser les dents chaque matin puisque ça ne faisait pas partie de leurs habitudes et qu’ils avaient une mauvaise hygiène buccale. En leur faisant choisir leur brosse à dents et en optant pour un dentifrice ayant un bon goût, les enfants voyaient cela comme un jeu et étaient contents de se brosser les dents. À quelques reprises, je leur ai amené des surprises pour les récompenser d’un bon comportement ou simplement pour les gâter. Une fois, je suis sortie avec une dizaine d’enfants qui n’ont jamais la chance de sortir de l’orphelinat pour leur faire manger de la crème glacée, ce qui les a rendus extrêmement heureux.

Mission humanitaire en Bolivie

Donc, malgré que ce fût un grand défi, je ne retiens que du positif et de merveilleux souvenirs de ces enfants que j’aime profondément et de cette expérience qui m’en a appris beaucoup sur une autre culture, sur les handicapés et sur moi-même.

Marjorie Trudel

Retour à la liste des témoignages

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.