You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Archéologie - Projet d'Archéologie Inca, Pérou par Pauline Martin

Archéologie, Pérou par Pauline Martin Archéologie, Pérou par Pauline Martin Archéologie, Pérou par Pauline Martin Archéologie, Pérou par Pauline Martin Archéologie, Pérou par Pauline Martin Archéologie, Pérou par Pauline Martin

Je suis partie au Pérou avec une idée préconçue de ce que j'allais y découvrir. Hergé et Tintin, Voltaire et Candide étaient passés par là et avaient contribué à constituer l'image que je me faisais du pays et de ses habitants. Pour moi, le Pérou était un pays de montagnes peuplées de lamas et de condors, au cœur desquelles se trouve la mystérieuse cité El Dorado. Pour qui n’a jamais voyagé au Pérou et dans l’imaginaire collectif voilà ce qu’est le Pérou. L'éloignement géographique et le manque de connaissance sur ce pays contribuent à créer et renforcer les mythes et légendes qui courent à son propos. Le Pérou fait fantasmer et intrigue. C’est ce mystère, ma curiosité naturelle et mon intérêt pour l’archéologie qui m’ont poussé à entreprendre une mission de volontariat archéologique de 5 mois au Pérou avec Projects Abroad.

Le 16 juillet 2010, je me suis envolée de Paris pour le Pérou. Rapidement mes préjugés et mes stéréotypes ont volé en éclat. Qui n’a pas eu la chance de voyager au Pérou ne peut comprendre et imaginer la richesse de ce pays. Mes 5 mois de mission m’ont donné le loisir de sillonner le pays dans son ensemble, de partir à la rencontre de ses habitants, de son histoire, de sa(ses) civilisation(s) et de sa(ses) culture(s). Des côtes désertiques et sablonneuses, à l’orée de la luxuriante forêt tropicale, en passant par les sommets verdoyants des Andes et les plateaux arides de l’Altiplano, j’ai pu apprécier la diversité du Pérou et apprendre à connaître ce pays qui m'était totalement inconnu. Au cours de mon séjour, je me suis immergée dans la vie de la petite localité d’Huyro, nichée au creux de la Vallée Sacrée des Incas, j'ai appris l’histoire du pays et j'ai découvert la faune, la flore et les traditions religieuses, artistiques et culinaires… J'ai découvert le Pérou !

A l’image de ce pays aux multiples facettes, mon expérience en tant que bénévole a été d’une richesse incroyable. Entre le travail archéologique, le travail à la ferme où je vivais, les activités communautaires et la vie avec les autres bénévoles d’origines et d’horizons différents des miens, j’ai vécu une expérience formatrice sur le plan du développement personnel et enrichissante sur le plan culturel et j'ai acquis une expérience internationale inestimable au contact des bénévoles venus des quatre coins du monde.

La majeure partie de mon séjour s’est déroulée à El Establo, une ancienne ferme où les bénévoles vivaient tous ensemble, le point central autour duquel s’organisaient nos travaux archéologiques et nos activités d’aide aux communautés voisines. Le travail au sein de la mission présentait plusieurs facettes et l'emploi du temps de la semaine était divisé entre nos différentes tâches: le travail de bénévole sur les sites archéologiques en partenariat avec l'autorité archéologique péruvienne, L'INC (Instituto National de Cultura), l'entretient d'El Establo, la ferme où nous vivions, les projets avec les écoles et le travail communautaire auquel nous consacrions une demi-journée par semaine. La vie en communauté est une particularité du projet Inca et pour moi, ce fut une composante très importante du projet. Le caractère multiculturel de notre groupe, la cohabitation permanente avec une quinzaine d'autres bénévoles (âgés de 15 à 63 ans) étaient extrêmement enrichissants et permettaient de créer des liens très forts rapidement ce qui rendait le travail, parfois dur et fatiguant, bien plus facile à supporter. Au moins une demi-journée par semaine était dévolue aux travaux communautaires. La plupart du temps nous passions cette demi-journée à jouer et travailler avec les enfants dans les PRONOEI, équivalent de nos écoles primaires, par petits groupes de 3 ou 4 avec du matériel.

J’ai profité de mon séjour pour faire de nombreux voyages à travers tout le Pérou. Régulièrement nous partions en week-end en groupe pour découvrir la Vallée Sacrée des Incas de Cusco au Machu Picchu en passant par les superbes ruines de Pisac et les inoubliables Salineras de Moray. En septembre, je suis partie pour une semaine au nord du Pérou. Ce voyage dans cette région malheureusement méconnue m’a permis de découvrir les cultures Moche et Chimu et d’en admirer les réalisations. Enfin en novembre, je suis partie trois semaines au Sud du Pérou. Du Lac Titicaca à Lima en passant par Arequipa, du mode de vie communiste et traditionnel des îles Amantani et Taquile à la modernité et la mondialisation galopante de Lima, j'ai pris conscience du fossé culturel qui existe entre la capitale et le reste du pays. Ces voyages, en plus d’être des moments de détente et de tourisme, ont également été l’occasion de découvrir le Pérou, ses habitants et son histoire. C’est au cours de ces voyages que j’ai pu prendre conscience de l’immense richesse humaine, physique et culturelle du Pérou, et réaliser combien nous perdons de l’intérêt du Pérou en ne le réduisant qu’au Macchu Picchu, à Cusco et aux Andes.

5 mois d’immersion totale au Pérou, c’est aussi l’occasion d’apprendre à connaître et à comprendre la société péruvienne actuelle. J’ai eu le temps de m’intéresser à tous les aspects de la société péruvienne que ce soit la place de la religion, le système politique, scolaire, médicale, ou encore les interactions entre la mondialisation et les traditions du pays.

Enfin ce projet a été l’occasion de développer des aspects de ma personnalité. J'ai beaucoup appris sur moi-même au cours de ce voyage et acquis et développé de nombreuses compétences : autonomie, persévérance, capacité d'adaptation…

Tout au long de mon séjour, j'ai fait des découvertes dans chaque vallée, chaque marché indigène de la région, et même dans les grandes villes, où internet et la mondialisation ont pénétré et côtoient les traditions indiennes et une architecture vieille de plusieurs siècles. Le kaléidoscope de paysages qu'offre le Pérou est le reflet de la richesse et de la diversité de sa culture, de son histoire et de ses habitants.

Le Pérou est un pays où tout peut arriver comme en a témoigné en 2010 le prix Nobel de littérature péruvien Mario Vargas Llosa. Et, comme un autre prix Nobel, colombien cette fois, Gabriel Garcia Marquez, l'a dit : l’Amérique Latine est un continent où la réalité dépasse la fiction ; j’ai pu éprouver cette idée au cours de mon séjour au Pérou. J'ai découvert des ruines pré-incaïques auxquelles j'ai donné mon nom, dansé le rock’n roll en costume traditionnel d'Amantani au son d’un groupe de musique local, croisé une dizaine de lamas et une horde de flamands roses dans la même journée et j'ai partagé un minibus 12 places avec 23 autres personnes, 3 chèvres et quelques dindons sur le toit entre Chiclayo et Túcume... et tellement plus encore.

Ce voyage a été un succès pour moi, j'ai atteint bon nombre des objectifs que je m'étais fixés (apprendre l'espagnol, découvrir le pays, créer des liens avec la population...) et réalisé quelques-uns des projets qui me tenaient à cœur. Si je ne devais retenir qu'une chose de ce voyage, ce qui pour moi en a été la partie la plus intéressante et la plus importante, c'est l'expérience de vivre dans une communauté multiculturelle dans un pays étranger, c'est une expérience formatrice et d'une richesse incroyable.

Pauline Martin

Retour à la liste des témoignages

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.