You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Écovolontariat & Environnement - Écovolontariat en brousse africaine, Afrique du Sud par Sabrina Pelletier

Sabrina Pelletier Sabrina Pelletier Sabrina Pelletier

Mon périple africain!

Ce qui est bien avec l’organisme Project Abroad, c’est qu’il offre une réduction si vous faites plusieurs voyages avec eux. Alors si vous êtes aussi indécis que moi, cela vous simplifiera la vie. Pérou ou Afrique? Pourquoi choisir! Faisons les deux!

13 juillet 2012 à 22 h : c’est un autre départ pour une autre aventure avec Project Abroad : l’Afrique me voilà! Juste en se rendant en Jeep au campement, j’ai eu la chance de voir des girafes, des gazelles, des singes, des éléphants par douzaine, des zèbres et des impalas. Wow! C’est déroutant, voire dépaysant, mais pas désagréable pour autant! On dirait que c’est irréel de voir ainsi la faune africaine défiler sous mes yeux, sans clôture ni barrière, complètement libre. C’est merveilleux! Et ça commence bien un voyage!

Le campement présente des conditions de vie rudimentaire. Nous vivons dans de grandes tentes de toile et les toilettes et les douches (sans eau chaude bien entendu!) se trouvent à l’extérieur. Cependant, ces aménagements de base peuvent avoir leur charme. Prendre sa douche à la belle étoile dans le bush africain peut s’avérer une expérience tout à fait palpitante!

À notre arrivée, nous avons fait la connaissance d’Alistair, notre guide. C’était un vrai bushman! On se croyait presque en présence de Tarzan! En tout cas, c’était très rassurant d’avoir une personne aussi à l’aise dans la brousse pour nous guider!

Lors de mon séjour de deux semaines, j’ai eu la chance de participer à plusieurs activités en liens avec la faune et la flore africaine. J’ai fait du « predators tracking » qui consistait à repérer des pistes fraîches et les identifier. Nous avons entre autres identifié des pistes d’hyènes, de servals et de léopards. Nous avons également fait du « crocodile survey », de l’observation d’oiseaux, d’éléphants et plusieurs autres animaux. Nous avons également fait quelques travaux plus manuels comme creuser un réservoir d’eau dans une région plus asséchée de la savane, faire une battue dans la savane pour trouver des barbelés et des pièges et travailler à la régénération des baobabs abîmés par les éléphants. Nous avons aussi faire un peu de travaux communautaires dans le village à proximité. Nous avons peinturé l’école. Ce fut un plaisir de côtoyer les enfants là-bas. Ils sont tous tellement heureux de venir à notre rencontre.

Nous avons aussi fait quelques activités spéciales comme du « rhino tracking » dans une autre réserve, des randonnées dans les gorges et une nuit à la belle étoile dans une cache. Je crois que cela a été mon moment préféré de tout le voyage. Imaginez-vous dormir dehors dans la savane africaine. J’étais tellement excitée à l’idée de voir la vie nocturne que je n’ai presque pas fermé l’œil de la nuit. Et une chance! Nous avons aperçu un troupeau d’éléphants et deux hyènes! Mais le plus beau moment a été le lever du soleil sur la savane. Je me sentais comme dans le film « Le Roi Lion ». C’était tout simplement imposant et magique comme moment.

En terminant, pour tous ceux et celles qui auraient peur de trouver en l’Afrique un endroit dangereux et inhospitalier, je vous rassure tout de suite, ce n’est pas aussi dramatique que cela en a l’air. Certes, il faut être prudent parce qu’on partage notre environnement avec des animaux sauvages, mais si on respecte les consignes de sécurité il n’y a pas de raison que les choses tournent mal. Croyez-moi si vous lui donnez une chance, la savane africaine saura conquérir votre cœur comme elle a conquis le mien.

Petit conseil toutefois, si vous êtes invité à la maison d’Helena et Judy, les propriétaires, méfiez vous de leurs adorables suricates. Ils sont mignons, mais ces petites bêtes sont de vraies petites pestes qui aiment bien jouer!

Finalement, le seul inconvénient serait à mon avis les impalas dans la salle de bain qui vous font faire le saut lorsque vous voulez aller aux toilettes au beau milieu de la nuit et les babouins qui pénètrent dans les tentes en notre absence et qui font des ravages. Alors petit conseil, rangez bien vos affaires et ne gardez jamais de nourriture dans votre tente! Bref, malgré tout, on s’habitue et très vite tout cela fait partie des joies de vivre dans la savane.

Voilà, c’était une brève description de mon merveilleux périple africain. Je pourrais continuer à vous en parler pendant des heures tellement le voyage a été rempli d’anecdotes, mais au lieu continuer de lire mes souvenirs, je vous laisse foncer et créer les vôtres en vous inscrivant pour l’aventure de votre vie! Allez-y, vous ne le regretterez pas! Moi j’y retournerais dès demain si je le pouvais!

Sabrina Pelletier

Retour à la liste des témoignages

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.