You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Mission humanitaire - Missions humanitaires générales, Togo par Samantha Valeix

Mission humanitaire, Togo par Samantha Valeix

Mission humanitaire, Togo par Samantha Valeix

Choc culturel. Je suis arrivée à Lomé un mercredi vers 18h. En sortant de l’avion, ma première impression a été « Mon Dieu qu’il fait chaud » ! Je me serais cru dans un four. Sam m’attendait à l’aéroport. Je l’ai retrouvé sans problème et on est allé dans ma famille. Je commençais à peine à réaliser ce qui se passait. « Mama Togo » m’a très bien accueillie, il y avait déjà une autre volontaire. Je suis restée ici, j’ai mangé et je suis allée me coucher.

J’étais épuisée, confuse, je me suis sentie perdue et complètement désorientée. Cette première nuit a été difficile. C’était comme si je rejetais le fait d’être au Togo. Le lendemain, Sam est venu me chercher pour me faire connaitre la ville. C’était comme si je vivais ce moment en spectatrice car je pensais seulement à chez moi. Tout allait très très vite mais j’avais l’impression que le temps passait tout doucement.

Quand je suis rentrée à la maison, j’ai beaucoup pleuré je voulais juste partir d’ici mais je me disais aussi que c’était absurde ; et que je devais rester et me laisser une chance. Le soir après avoir rencontré quelques autres volontaires, j’ai encore pleuré. C’était comme si je ne pouvais plus m’arrêter. J’ai eu des contacts avec ma mère et ce fut pire.

Vendredi, mon premier jour à l’orphelinat j’avais toujours cette envie de pleurer, A midi j’avais décidé d’aller voir Sarah car c’était vraiment trop insupportable. Elle m’a réconfortée et expliquée que c’était le CHOC CULTUREL !! Et qu’en 1 à 2 semaines cella passerait.

Puis Sam m’a parlé, il m’a raconté l’expérience d’autres volontaires et leur évolution. Il m’a conseillé de ne pas avoir de contact avec ma famille pendant au moins une semaine et de m’occuper, de parler avec « Mama Togo » qui n’est autre que ma maman d’accueil; ceci a été le plus dur mais aussi le plus utile je crois.

Après la discussion, je me suis sentie mieux et je suis rentrée à la maison. J’ai suivi les conseils toute la semaine et je n’ai plus pleuré. Ma vie d’ici a commencé doucement. J’allais mieux de jour en jour, j’ai appris à travailler à l’orphelinat, à négocier les prix, j’ai beaucoup parlé avec « maman Togo » comme toujours d’ailleurs.

Après trois semaines, je vais parfaitement bien et je remercie Sarah et Sam pour leurs conseils, leur présence.

Maintenant, le temps passe presque trop vite. Le CHOC CULTUREL est une dure épreuve mais une fois passée, c’est que du bonheur !!! Il faut vraiment s’accrocher et aller de l’avant.

Samantha Valeix

Retour à la liste des témoignages

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.