You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Mission humanitaire - Missions humanitaires générales, Vietnam par Simon Mottier

Mission humanitaire, Vietnam par Simon Mottier

Mission humanitaire, Vietnam par Simon Mottier

Mission humanitaire, Vietnam par Simon Mottier

Mission humanitaire, Vietnam par Simon Mottier

Mon père a beaucoup voyagé et depuis que j’ai environ dix ans, j’ai eu la chance de partir avec lui et donc de voir beaucoup de pays et cultures différentes. Je suis entré dans la vie active il y a quatre ans et avec le recul, on peut dire que j’ai attrapé le virus des voyages.

Tous ces derniers m’ont amené en Asie pour plusieurs raisons. La première étant que tous les paysages sont remplis de verdure et de vie et cela même au milieu d’une grande ville comme Hanoi. Une autre raison, et non des moindres, et que j’ai rencontré tout au long de ces voyages, des personnes tellement ouvertes, avec un cœur d’une dimension inimaginable et d’une générosité sans limite.

Une autre chose que j’ai toujours aimée faire les samedis de temps en temps et pendant certaines de mes vacances est de m’occuper des personnes dans le besoin. C’est ce que j’ai pu faire à travers une association suisse pour aider des enfants et adultes atteint de handicaps divers. Donc l’idée de réunir deux des choses que j’ai toujours aimées faire m’a parue assez logique.

Après avoir récupéré ma valise, j’ai vite été repéré par un membre de Projects Abroad qui m’attendait avec une petite pancarte. Après s’être présentée, elle me montra quelques sites à voir à Hanoi sur le chemin d’une des maisons de volontaires. Puis nous avons un peu discuté de comment allait se passer ce mois de volontariat et elle me laissa le temps de m’installer. Durant l’après-midi, nous sommes partis faire un tour en ville avec une autre personne de Projects Abroad et un volontaire arrivé le même jour. Elle nous montra des documents sur les diverses traditions et coutumes vietnamiennes pour que l’on se mette dans le bain. Le soir, en rentrant à la maison, j’ai pu faire la connaissance de plusieurs autres volontaires venant de divers pays comme la France, l’Angleterre, la Nouvelle-Zélande, le Japon,…

Le centre est une école spécialisée pour des enfants autistes âgés de moins de 12 ans. Il y a néanmoins quelques enfants plus âgés. L’école a deux sites bien distincts, un dans la ville d’Hanoi et l’autre à l’extérieur. Pour mon premier jour, la directrice de Projects Abroad Vietnam m’accompagna pour s’assurer que tout était bien organisé en ce qui concerne ma mission. Le voyage entre la maison et l’école durait environ 20 minutes en scooter ou 30 en voiture. Je conseille à tout le monde de se déplacer en scooter car c’est beaucoup plus drôle même s’il nous arrivait d’avoir de petites frayeurs.

Arrivé sur place, j’ai trouvé un accueil très convivial de la part de tout le monde et j’allais le retrouver tout au long de mon voyage. Après deux jours d’autres volontaires sont arrivés sur le site et nous avons donc pu faire d’autres activités. Les journées se déroulaient à peu près comme suit : le matin nous nous occupions des enfants que cela soit pour la toilette, des petits devoirs ou des jeux. Les enfants prenaient le repas de midi vers 11h, puis suivait une grande sieste jusqu’à 14h-14h30. Pendant cette période, nous pouvions soit dormir, visiter la ville ou alors faire des petites rénovations dans et autour de l’école. Par exemple, nous avons repeint en blanc puis fais des dessins gais et amusants sur la façade d’entrée de l’école. Certains enfants venaient aider durant l’après-midi.

Après quelques jours dans l’école, une des professeurs nous a invités à manger chez elle dès que les cours se sont terminés. Elle nous a présenté ces deux enfants qui avaient à peu près notre âge. Ils parlaient très bien anglais ce qui nous a bien aidé pour communiquer avec leur maman (la professeure) qui elle, ne le parlait que très peu. Nous avons passé une très bonne soirée et avons appris beaucoup de choses sur les traditions vietnamiennes.

Environ une semaine plus tard, c’est le concierge ou plutôt l’homme à tout faire de l’école qui nous invita pour boire un verre chez lui puis pour manger un plat local typique. Cela a encore été une soirée inoubliable pleines de rebondissements (des invités passant à l’improviste, des sorties en scooter, visite d’un marché nocturne…). Sans oublier que le plat en question était des escargots que l’on sort de la coquille avec une épingle à nourrice et que l’on trempe dans une sauce au piment et gingembre. Esthétiquement cela n’était pas terrible mais au goût, c’était un vrai délice !

Pendant les week-ends, des amis volontaires ou vietnamiens rencontrés sur place et moi partions visiter des sites importants ou monuments des environs comme la baie d’Halong, la pagode des parfums, Tang Toc, le village de soie… L’association organisait aussi des activités pendant certains week-ends ou le vendredi après-midi. Nous sommes par exemple allés visiter le village de la céramique où nous avons même pu fabriquer notre propre bol décoré. Le mien ressemblait plutôt à une coupe… !

Depuis mon retour, j’ai recommandé cette expérience à plusieurs amis et j’aimerais dire à toutes les personnes qui hésitent encore, il faut absolument partir ! C’est une expérience extraordinaire que je n’oublierai jamais. Cela fait maintenant trois mois que je suis rentré et je n’ai qu’un seul regret, c’est de ne pas avoir pu rester plus longtemps. Maintenant, j’attends mes prochaines vacances avec impatience et suis sûr de renouveler cette expérience dans les années à venir.

Merci d’avoir pris le temps de lire ce témoignage et j’espère que cela vous a un petit peu aidé à prendre une décision.

Simon Mottier

Retour à la liste des témoignages

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.