You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Stage microfinance au Sénégal

Résumé
Descriptif mission

Aider les enfants des rues au Sénégal en leur apportant écoute, soin et présence dans les deux centres créés par Projects Abroad pour les accueillir apporte beaucoup à ces enfants. Mais faire confiance aux plus âgés d’entre eux et les encourager, par de petits prêts, à développer leur propre activité, c’est leur donner les moyens concrets de se lancer dans une vie active et de gagner de quoi vivre dignement. Par la mise en place d’un système de microfinance, les bénévoles aident les jeunes talibés ayant grandis dans les daaras, les écoles coraniques, à créer leur emploi et plus généralement participer au développement économique du Sénégal dans son ensemble.

La microfinance est un système économique permettant aux personnes exclues du système financier – les populations les plus défavorisées des pays en voie de développement – d’avoir malgré tout accès à certains services financiers comme l’emprunt, l’épargne, ou l’assurance. Dans les centres d’accueil des Talibés qu’il gère, Projects Abroad a pris l’initiative de donner un coup de pouce supplémentaire à ces jeunes sans ressources en mettant à leur disposition crédit d’argent, mais aussi conseils et accompagnement pour la création d’une activité économique.

Appuyer la création d’entreprise au Sénégal

Stage business au Sénégal

Les enfants qui fréquentent les centres d’accueil sont issus de familles rurales défavorisées n’ayant pas les moyens de subvenir à leurs besoins. Ils sont donc confiés à des écoles coraniques qui, bien souvent, exploitent ces enfants et les envoient mendier dans les rues pour subvenir aux besoins de l’école et surtout de leurs responsables, les marabouts. Projects Abroad a choisi d’accueillir ces enfants dans des centres spécifiques, où ils peuvent trouver soins médicaux, écoute et suivi psychologique, ateliers de sensibilisation sur l’hygiène ou de formation éducative, séances de sport, etc. Voir à ce sujet nos Missions Humanitaires dans les centres Talibés.

Désormais, les plus grands d’entre eux peuvent bénéficier également d’un service de microfinance installé dans ces centres : les jeunes talibés sans ressources peuvent ainsi bénéficier d’un prêt pour lancer une petite activité économique, et rembourser peu à peu ce prêt selon les revenus générés. Lorsqu’ils ont remboursé l’ensemble du microcrédit, ils sont éligibles pour emprunter à nouveau.

Le rôle des bénévoles à Saint-Louis

Le bureau de microfinance est géré par un responsable permanent. Les volontaires lui apportent leur aide dans l’accueil des jeunes bénéficiaires, le suivi des dossiers de prêts et des remboursements. Mais ces prêts sont accompagnés de services et de conseils donnés aux jeunes. Les bénévoles peuvent donc aider à différentes tâches:

  • L’élaboration de plans d'affaires
  • Le développement de stratégies marketing
  • La gestion des prêts et des remboursements
  • Le suivi des emprunteurs
  • Des études de marché
  • Le conseil à la création d’entreprise
  • Etc.

Projet microfinance Afrique

Pour ces jeunes qui ne partent de rien, tout conseil, tout appui stratégique et théorique sont utiles, en complément de cet appui financier.

Aucune qualification particulière n’est demandée pour ce projet, en dehors bien sûr d’un intérêt dans ce domaine et d’une flexibilité vis-à-vis d’une différence de façons de fonctionner. Cependant, tous les volontaires ayant des compétences particulières – personnelles ou professionnelles – dans les domaines de l’économie, de la finance, de la banque, de la création d’entreprise et du développement économique sont bien sûr particulièrement recherchées ! Étudiants en affaires & gestion, commerce, finance, développement international, etc. : voici l’occasion d’un stage à la fois très formateur sur les réalités des économies de pays du Sud, mais aussi très utile sur place, aux jeunes talibés.

Même si aucun niveau de langue particulier n’est requis, la relation avec les talibés sera plus approfondie si vous parlez un peu le wolof. En effet, certains jeunes parlent français mais pas tous. Vous pouvez prendre des cours de wolof avant ou pendant votre mission.

Rapport mensuel

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.