You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Un avenir meilleur pour les ours à lunette dans la réserve écologique de Taricaya au Pérou

Les volontaires de Projects Abroad sur le projet d’écovolontariat ainsi que l’équipe locale ont travaillé ensemble à la protection de l’ours à lunette au Pérou, menacé d’extinction. Après trois sauvetages réussis, en partenariat avec Animal Defenders International , l’équipe de Projects Abroad a accueilli un quatrième ours à lunette dans la réserve en février 2017.

Une ours à lunette sauvés dans son grand enclose à TaricayaLa nouvelle arrivante, Dominga, est une petite femelle adulte qui a été retrouvée laissée à l’abandon dans un zoo isolé dans les Andes. Pesant seulement 43kg, son poids était de 25% inférieur à celui d’une femelle ours à lunette en bonne santé. Cette vie de stress et de privation a également causé une alopécie complète (perte de poils) et des champignons cutanés, rendant sa vie misérable. Après quelques mois seulement dans la réserve de Taricaya, Dominga se portent incroyablement bien. Elle a pris ses marques dans son nouvel enclos, préparé par les volontaires de Projects Abroad, et a même trouvé son endroit favori pour se relaxer. « Il est encore trop tôt pour dire si elle a repris du poids mais elle mange comme un ours qui ferait trois fois sa taille, et étant traitée contre les parasites, elle devrait rapidement reprendre du poids dans les prochains mois. » explique Stuart Timson, directeur du projet d’écovolontariat de Projects Abroad au Pérou.

Cholita, la première ours à lunette relogée à Taricaya en 2015, était retenue illégalement dans un cirque. Son état physique témoigne des abus qu’elle a connu dans le passé, ses doigts ont été brutalement coupé pour retirer ses griffes et ses dents cassées, la laissant ainsi sans défense. Tout comme Dominga, Cholita a souffert d’importante perte de fourrure à cause du stress mais les volontaires et l’équipe locale ont noté de vrais progrès.

Une ours à lunette sauvée mange dans son enclos« En réalité, il est quasiment impossible pour elles de retrouver leur fourrure mais je suis convaincu que certaines parties sont déjà plus garnit et le peu restant est également plus brillant. » explique Stuart. Cholita continue à regagner confiance et passe ses journées à se détendre dans sa piscine ou à se reposer. Elle a repris environ 20% de son poids initial depuis son arrivée et pèse environ 50kg.

Les ours à lunette sont des animaux solitaires, et lorsqu’ils se rencontrent, ils se battent souvent pour de la nourriture ou leur territoire. En raison de leur état physique, et le fait que Cholita n’ai plus de griffe ni de dents, il est très peu probable que Cholita et Dominga partagent leur maison avec d’autres ours car cela serait trop risqué. Elles sont cependant en contact et ont conscience de leur présence respective mais une clôture sépare leurs habitats.

Les deux autres ours, Lucho et Sabina, ont passé 15 ans en captivité, harcelés et agressés quotidiennement par des gens. Depuis leur sauvetage et leur arrivée à Taricaya, les ours ont retrouvé une bonne santé et profitent de leur nouvelle liberté. Lucho et Sabina ont été habitué l’un à l’autre progressivement et partagent maintenant le même enclos, dans l’espoir qu’ils se reproduiront lors de la prochaine saison.

Un ours à lunette qui profite de la piscine de son enclos« Le reproduction d’ours à lunette en captivité n’a jamais eu lieu auparavant, nous espérons donc être les premiers à y parvenir. L’avantage que nous avons est cette environnement paisible, sans stress pour les ours, qui se rapproche le plus possible de leur environnement naturel. » explique Stuart. « Nous essayons de faire mettre en place des protocoles par le gouvernement péruvien qui permettrait de relâcher dans la nature un éventuel ourson né dans la réserve de Taricaya.  L’ours à lunette est en voie de disparition et si nous pouvions lancer un programme de réintroduction, cela serait une avancée fantastique et servirait d’exemple pour que d’autres puissent essayer de faire de même, pas seulement au Pérou mais partout où l’on peut trouver ces magnifiques ours. »

Un ours à lunette sauvegardé dans la réserve écologique de TaricayaBien que ces ours ne soient jamais relâchés dans la nature, ils passeront le reste de leur vie à profiter d’un environnement naturel spacieux, avec de la bonne nourriture et de quoi s’occuper et se dépenser. Tout cela est possible grâce à la contribution de volontaires motivés. Pour que ce projet puisse continuer à venir en aide aux ours à lunette et autres animaux de la réserve écologique de Taricaya, notre projet d’écovolontariat aura toujours besoin de nouveaux volontaires.

Retrouvez plus d’informations sur notre projet d’écovolontariat au Pérou ou bien renseignez-vous sur nos autres projets d’écovolontariat à travers le monde.

Retour à la liste des actualités

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.