You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Le journal Cocha-Banner fête ses 10 ans

Une volontaire hollandaise en journalisme réalise l’interview du propriétaire d’un foyer local pour animaux.

Cette année marque les 10 ans du Cocha-banner en tant que journal officiel publié par le projet de journalisme en Bolivie de Projects Abroad. Il s’agit du seul journal culturel et d’informations, rédigé exclusivement en anglais, qui circule dans les cafés, bars, restaurants et écoles de la ville de Cochabamba. Il représente donc un outil précieux pour les étudiants qui bénéficient d'une occasion régulière de lire en anglais et permet aux locaux de maintenir leur niveau d’anglais et de progresser.

Le Cocha-Banner a été créé en 2005 par Scott Little, un ancien volontaire en enseignement qui cherchait de nouvelles sources de contenu anglophone pour ses élèves en langue à l’université locale. Depuis que cette revue est devenue un projet de journalisme à part entière chez Projects Abroad, en décembre 2006, le Cocha-Banner est publié bimensuellement, en version papier et en ligne (www.cocha-banner.org).

Ce journal se distingue des autres médias locaux en mettant l’accent sur la culture bolivienne et les évènements de la région de Cochabamba. Les revues locales se concentrent généralement sur l’actualité, le sport ou les célébrités tandis que le Cocha-Banner adopte un angle plus social et aborde des sujets qui n’ont habituellement pas leur place dans les principaux médias boliviens. Le journal offre ainsi aux volontaires un aperçu de la culture locale et leur permet d’interagir avec des locaux pour partager leurs expériences tout en développant leurs connaissances en journalisme.

: La volontaire hollandaise Melanie Hazenberg se prépare pour la distribution du Cocha-banner dans la ville de Cochabamba

« Nous ne parlons pas de religion ou de politique » explique Ximena Noya, directrice du projet journalisme. « Nous nous concentrons sur des sujets sociaux, liés à l’écologie ou à la sensibilisation. Projects Abroad est engagé dans des actions sociales et les volontaires sont là pour apporter leur aide, c’est donc là que Cocha-Banner a naturellement trouvé sa place. »

Le Cocha-Banner a été entièrement créé et maintenu par des volontaires en journalisme. Les volontaires sont impliqués à tous les niveaux de production du journal, de la rédaction de contenu à la mise en page en passant par la photographie, la publication et la distribution. Les volontaires ont la possibilité de s’impliquer dans n’importe quel aspect de la création d’un journal qui les intéresse. Nous les encourageons à explorer de nouveaux styles rédactionnels et de reportage et à s’intéresser à la vie d’une communauté dont ils souhaitent découvrir la culture. Les articles parlent généralement d’entreprises locales, d’organisations et d’histoire. En se concentrant sur la dimension sociale de la communauté de Cochabamba, les volontaires peuvent s’intégrer plus facilement et mieux comprendre la culture locale.

Une volontaire lors de la distribution du dernier numéro de Cocha-banner

“Vous avez l’opportunité de rencontrer toutes les classes sociales” continue Noya. « Vous pouvez être témoin et vous impliquer dans des situations complexes pour la société comme pour le peuple. Ces rencontres questionneront votre vision de la société et vous serez amené à transmettre vos réflexions. »

Le journal garde son objectif premier, initié par Scott Little, d’être une source de contenu anglophone qui traite de la culture locale. Dans l’université de San Simon, le journal est encore souvent utilisé en cours d’anglais car il est enrichissant culturellement et linguistiquement pour les étudiants. Les articles apportent un nouveau regard sur la culture locale avec un style grammatical et un vocabulaire enrichis.

“Il y a beaucoup choses à propos de la culture locale que nous croyons connues de tous et que les étudiants ignorent.»  explique Ana Claudia Quirela, professeur d’anglais au centre Américano-bolivien. « Nous échangeons en anglais ce qui fait que les étudiants doivent apprendre la langue pour pouvoir s’exprimer sur les sujets abordés. »

Le Cocha-Banner s’est agrandit et a évolué au cours des 10 dernières années mais a gardé un lien étroit avec ses origines et continue à encourager les actions sociales de la communauté locale. Grâce à la contribution permanente des volontaires en journalisme de Projects Abroad et à l’engagement de Noya, la directrice du projet, le Cocha-Banner continuera à trouver et publier les histoires encore inconnues du peuple de Cochabamba pour les années à venir.

Retrouvez le détail de notre projet journalisme en Bolivie pour savoir comment apporter votre aide pour faire découvrir la vie et les enjeux de la communauté locale de Cochabamba.

Retour à la liste des actualités

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.