You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Stages Droits de la personne : lutte contre le trafic d’enfants

Droits de la personne : lutte contre le traffic d’enfants au GhanaLe 12 juin est la journée mondiale contre le travail des enfants. Une cause pour laquelle Projects Abroad s’engage. Au Ghana, le PAHO, Projects Abroad Human Rights Office, lance une campagne contre le trafic d’enfants et pour la défense des droits de l’enfant. Plusieurs actions de terrain sont menées par les volontaires du projet droits de la personne et les membres permanents du bureau.

Le PAHO a déjà mené plusieurs actions de lutte contre le trafic d’enfants au cours de l’année passée, et a notamment travaillé sur la mise à jour d’une base de données en partenariat avec des institutions et ONG ghanéennes et internationales (UNICEF, Rescue, Ministère de l’éducation, etc.). Cette année, c’est une véritable campagne qui est lancée par le bureau et les volontaires, afin d’unifier les actions menées et leur donner plus de visibilité.

Le trafic d’enfants au Ghana

Bien qu’il soit difficile de déterminer un nombre exact, le trafic d’enfants toucherait au Ghana environ 26000 enfants chaque année. Le trafic d’enfants est défini comme le déplacement d’enfants, par la force ou la ruse, à l’intérieur ou à l’extérieur des frontières, dans le but de les exploiter à des fins économiques ou sexuelles : travail forcé, prostitution, enfants-soldats, domestiques… Ces enfants proviennent souvent de familles extrêmement démunies pensant donner à leurs enfants un avenir meilleur en les vendant ou en les laissant à des organisations.

Au Ghana, l’industrie de la pêche se prête particulièrement à cette forme moderne d’esclavage.

Des actions de terrain

Une équipe de 5 volontaires (en missions droits de la personne, journalisme ou humanitaire) et deux salariés se sont rendus dans la région de Kete Krachi pour travailler en coordination avec une ONG ghanéenne, appelée PACODEP, et rencontrer les divers acteurs de cette industrie, dont les enfants travailleurs eux-mêmes.

Les objectifs de ce travail commun sont de sortir un groupe d’enfants de cette situation, les suivre et les épauler sur plusieurs mois, et mener des actions de sensibilisation auprès du grand public et des parties prenantes pour que le trafic d’enfants ne soit plus une pratique acceptée socialement comme elle l’est aujourd‘hui. Un dialogue a déjà été engagé avec les professionnels du secteur des pêcheries.

D’autres actions sont prévues pour les semaines et les mois à venir comme la formation d’enseignants et de travailleurs sociaux pour accompagner les enfants, la sensibilisation dans les écoles et les clubs de journalisme, des réunions et des campagnes médicales, etc.

>>Soutenez la campagne en visitant la Page Facebook “Campaign Against Child trafficking Ghana.

>>Devenez volontaire sur le projet droits de la personne au Ghana.

Retour à la liste des actualités

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.