You are from: United States, Go to our American website.

Volunteer OverseasVolunteer Overseas

Mission humanitaire - Missions humanitaires générales, Argentine par Martine Trèves

Mission humanitaire, Argentine par Martine Trèves Mission humanitaire, Argentine par Martine Trèves Mission humanitaire, Argentine par Martine Trèves Mission humanitaire, Argentine par Martine Trèves Mission humanitaire, Argentine par Martine Trèves Mission humanitaire, Argentine par Martine Trèves Mission humanitaire, Argentine par Martine Trèves

La CECAM, Prison Pour Mineurs,

Aller à la CECAM, c’était pour moi une histoire de cœur, liée au hasard. Vœu désiré dès mon arrivée à Córdoba. Le 1er contact eût lieu grâce à Projects Abroad par l’intermédiaire d’Inès en octobre  2009, alors qu’elle me présentait la ville, les arrêts de bus et les rues principales, etc. Inès avait oublié mon dossier à Villa Allende (Bureau de Projects Abroad situé à l’extérieur de Cordoba) et Suzana, une femme rayonnante et directrice de l’époque, l’avait apporté en ville et se trouvait, à ce moment-là  Av. Obispo Trejo au CECAM.

C’est ainsi que j’ai pénétré dans ce lieu pour la 1ère fois. Après avoir franchi les 2 premières cours, je découvre un atelier de céramique !!! Je me rends tout de suite compte que toute la céramique est fabriquée avec des moules (pas de tour, pas de modelage) puis décorées avec de la peinture émaillée par les adolescentes. Tout de suite j’ai eu envie de travailler avec elles pour partager ce qui m’avait été offert et avait tant compté pour moi. Il  fallait d’abord que j’améliore mon espagnol. En décembre, elles étaient très occupées à la préparation de la vente de Noël. J’ai donc attendu mon retour de voyage et me voici enfin les mains pleines de terre, le cœur empli de tous les souvenirs de l’atelier de Dominique à Prangins et le bonheur de partager ce que Dominique m’a appris , aussi bien que possible et surtout dans le même esprit (Amour, estime, chaleur humaine, joie).

La technique est une chose. Pour le reste, il faut s’adapter. Ces jeunes filles viennent à l’atelier parce que c’est inscrit dans leur emploi du temps. Fort peu probable que la plupart d’entre elles en fasse plus tard un métier ou un hobby. Très vite, je me suis rendue compte qu’il fallait leur montrer des techniques rapides leur permettant de réaliser quelques objets en l’espace d’une séance (2h - 2h20). Et que le plus important était de me servir de la céramique comme « outil » de communication avec elles et là, c’était merveilleux et très riche. Alessandrina, qui dirige l’atelier, est une femme extraordinaire, douce, ferme, chaleureuse, ouverte, généreuse, et j’ai la chance de pouvoir faire équipe avec elle. Elle m’aide à inventer et trouver les outils dont nous avons besoin pour travailler et tout ça sans moule !

A la 3ème séance, les jeunes filles ont enfin eu envie de faire leur propre réalisation, une chose personnelle et différente de ce que faisait la voisine. Roses, coupes, cendriers, et même des petits modelages. Le contact est franc, respectueux mais direct et amical. Le 1er cadeau sublime me fût donné jeudi dernier (28 janvier). « Adelina » est venue près de moi à la fin du cours, alors que je rangeais les outils et me dit : « Te quiero mucho ».  Une émotion bien-sûr immense m’a traversée de la tête aux pieds. Je lui ai répondu : « Yo te quiero mucho, tambièn ». Elle fut si surprise et c’était si tendre et cet instant était si magique !!! Tant d’autres anecdotes pourraient être racontées. Par exemple : je leur ai montré la technique du lancé (on obtient ainsi des plaques de terre très fines pour confectionner des coupes ou des vases par exemple) en leur disant qu’il faut « lancer avec amour » …. ! Alors maintenant c’est une phrase que j’entends souvent dans l’atelier, elles se le disent entre elles en travaillant avec humour … « avec amour ». Le lieu n’a pas d’importance, le passé de ces jeunes filles ne doit pas me concerner et ne me concerne pas. Seul compte le moment présent, et j’ose espérer qu’il est aussi important pour elles qu’il l’est pour moi. En fait ce que j’apprends là est tout simple : quand il nous est donné la possibilité de donner simplement avec son cœur les cadeaux reçus sont innombrables et précieux.

Martine Trèves

Retour à la liste des témoignages

Tell your friends about this page:

Haut de la page ▲
Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.